AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Baby it's cold outside...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Petit poney timide


Parlottes : 52



Feuille de personnage
Mes belles relations:
Mon petit barème:
Pouvoir & Particularités:

MessageSujet: Baby it's cold outside...   Dim 11 Déc - 22:12

Le froid, la neige, les bourrasques interminables. Mais quel était donc cet étrange pays? Atsila tentait tant bien que mal de se créer un chemin au travers de ses tornades de neiges qui balayait la vallée. Elle regrettait tout d'un coup le box qui, lui au moins, la protégeait des intempéries. Elle n'avait jamais connu la neige. Là où elle vivait il fesait beau et bon à tous les jours. Elle regrettait ses jours où elle vivait dans la pleine . Là-bas, le soleil venait réchauffer sa robe avec ses jolis rayons. Finalement, elle croyait avoir connu l'enfer là-bas, chez les humains, mais cette nouvelle vie semblait bien pire. Pour parfaire ce merveilleux moment, les choses étranges qui lui avait causer une douleur impossible dans le dos pendant une semaine l'importunaient plus qu'autre chose. Ces ailes qui n'avait rien à faire sur son dos avait du mal à tenir en place à cause des coups de vents qui la secouaient à tout moment. Marchant la tête basse, les ailes plaquées sur son dos, elle tentait tant bien que mal de se frayer un chemin. En ce moment précis, elle aurait voulu ouvrir les yeux et se réveiller. Fini ce cauchemard étrange ou elle se transforme en poney magique. La ponette poussa un soupire. Malheureusement, tout celà était entrain d'arriver. Elle était vraiment entrain de braver la tempête, les yeux mis-clos, perdue dans toute cette neige, et par-dessus tout, elle avait des ailes! Comment cela pouvait-il être possible. Les ailes, c'était les oiseaux qui les avaient. Les poneys, ça ne volent pas voyons. Ça reste sur ses quatres pattes et toujours sur la terre ferme. Elle secoua la tête et leva les yeux au ciel. Et oui ! il fallait que ça lui arrive à elle. Peut-être allait-il lui pousser un bec et des pattes griffus? Et elle allait se mettre a préférer les vers de terre au bon foin vert. N'importe quoi, pour aider le tout, elle devenait folle.

*Ok respire Lila respire... Tu as toujours passer à travers tout les obstacles alors tu peux bien passer à travers ce cauchemard horrible*

Atsila respira à fond. Elle stoppa net et redressa la tête. Stop l'acharnement. Elle allait foncer tête baisser. Après tout, ce n'était qu'une petite tempête, et voler ça pouvait être amuser. Elle afficha finalement un sourire satisfait, le premier depuis longtemps... La ponette recommença sa marche. Décidement, elle n'y voyait rien. Elle n'avait lpus que se fier à ses sens. Elle huma l'air et reconnu une odeur familière. Celle d'un autre congènère.

*bon le plaisir commence maintenant!*

Comme la tempête l'empêchait de discerner la moindre forme, elle se contenta de pousser un petit hénissement aigu. S'il y avait bel et bien quelqu'un, elle allait le savoir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je commence à être cool avec mes 200 messages passés


Parlottes : 329



Feuille de personnage
Mes belles relations:
Mon petit barème:
Pouvoir & Particularités:

MessageSujet: Re: Baby it's cold outside...   Lun 12 Déc - 17:50

Etait-ce réellement un hennissement que j’entendais au milieu de ces tourbillons de congères ? Le vent sifflait à mes oreilles, les collants brutalement sur le haut de mon crâne. Les flocons de neige s’accumulaient lentement dans ma crinière sombre, les bourrasques fouettaient gaiement mes flancs, me poussant déci delà, essayant de provoquer bêtement mon courroux. Dommage pour ces intempéries : j’avais toujours aimé la neige, la grêle et la pluie, le froid et la bise, le blizzard et la tempête. Aussi étonnant que cela puisse paraître, j’avais toujours privilégié un habitat frais, sujet aux quatre vents, plutôt qu’un territoire écrasant de chaleur, où chacune des gouttes de pluie ressemblait à de l’eau chaude. Je n’aimais pas les tempêtes de sable, ces courants d’air chaud qui vous font suer à vous en dessécher. Ce temps n’était pas forcément idyllique, néanmoins je le préférais aux terres trop tropicales.

Les yeux plissés par le froid, tous les sens en alerte, je bravai le zéphyr, avançant doucement mais sûrement, telle une tortue un peu trop âgée pour trottiner. La neige m’arrivait bien plus haut que le jarret, mes pattes transcendant cette couche de manière vive et précise. Le froid engourdissait certes mes membres, toutefois une vigueur due à la jeunesse activait mes membres, pompait le sang de mon cœur jusqu’à mes muscles, m’emmenant toujours plus loin, sans jamais faiblir. Mes deux délicates ailes, qui avaient voulu se prosterner face aux lois de la nature me servaient maintenant de parapluie, étendue vers les cieux. Je répondis au hennissement lointain par une brève note aiguë, espérant briser le mistral. Cette présence me réchauffa l’âme et me donna plus de courage encore. Poussant brutalement sur mes postérieurs, je fis un bond majestueux, pour atterrir plus profondément dans la neige. Je ne la laissai cependant pas enchaîner mes membres, partant dans une autre foulée plus grande encore. Je piquai un vif sprint, m’approchant de la silhouette. Je voulus m’arrêter, freinant des quatre fers, espérant que cela suffirait. Mauvais calcul, Louvy. Une plaque de glace se cachait malicieusement sous ce mètre de poussière blanche ; comme vous pouvez vous en douter, je glissai, incapable de contrôler mon arrêt. Je virevoltai, accompagnée par les flocons, essayant de m’arrêter avec mes ailes, étendue au maximum. Je hurlai pour prévenir la personne devant moi autant que pour évacuer l’adrénaline qui montait en doses massives dans mes veines. « - ATTENTION ! » Et ce qui devait arriver arriva.
Je percutai violemment cet homologue.

˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙
Ciel : lieu de délices que l'on dit être le Paradis et d'où nous arrivent aussi la pluie, la foudre, la grêle et les bombes.